Améliorer ses relations grâce à la communication non violente

Améliorer ses relations grâce à la communication non violente

Plus de malentendu, tous vos besoins étant satisfaits… Cela ressemble à un rêve ? Découvrez comment la communication non violente peut changer votre vie et vos relations !

✓ Pourquoi lire cet article ? Si vous souhaitez communiquer plus facilement avec les gens. Être conscient(e) des besoins de chacun dans la discussion rendra la relation plus forte et plus authentique.
✓ Comment cela va-t-il m’aider ? En apprenant la communication non violente, vous serez en mesure de construire des relations solides et authentiques, ainsi que de répondre à tous vos besoins. Vous vous sentirez certainement plus heureux(se).

Communication non violente : une méthode de communication efficace

Vous recherchez des relations avec moins d’incompréhension et avec plus d’authenticité ? Être aimé(e) pour qui vous êtes vraiment ? Qu’en est-il de répondre à tous vos besoins ?

La méthode de communication non violente améliorera pour toujours vos compétences en communication.

Laissez-moi vous expliquer ce qu’est la communication non violente.

Qu’est-ce que la communication non violente ?

Nous avons tous parfois le sentiment que même si nous parlons la même langue, il semble que nous ne nous comprenons pas et cela peut être très frustrant.

La communication non-violente est un moyen incroyable d’améliorer les compétences en communication.

communication non violente, comment communiquer

Ce n’est pas destiné à un seul type de relation. Nous pouvons l’utiliser dans le cercle familial, avec des collègues… du moment où nous communiquons.

Toute l’approche est basée sur un facteur très empathique : chaque personne faisant partie du processus doit se mettre dans une position très ouverte d’esprit et compréhensive.

La stratégie de la communication non violente repose sur l’idée que chaque sentiment est entendu et que nous voulons tous et toutes être compris(e) comme nous le ressentons.

Exemple : dès que vous sentez que vous commencez à vous énerver, posez-vous cette question “Est-ce que ça en vaut vraiment la peine de rentrer en conflit ?” Ensuite, faites de la respiration et si besoin, allez vous aérer quelques instants.

Mieux communiquer en 4 étapes

Pour chaque situation de communication, le processus est organisé en une combinaison de 4 étapes différentes.

Pour faciliter la compréhension, je vous propose un exemple.

Imaginons que Julie est la mère de Nathan qui a 14 ans.

Au moment où il rentre à la maison, tous les jours, il enlève ses chaussettes et les laisse traîner partout dans la maison. Julie est irritée par ces chaussettes qui continuent à rester au sol dans la maison.

Ils se battent à ce sujet depuis longtemps.

Dans l’esprit de Julie, Nathan est égoïste et dans l’esprit de Nathan, Julie est ennuyeuse.

Mais que dit réellement cette situation sur les deux personnes ?

Voyons, tout d’abord, comment gérer cette situation avec la méthode de communication non violente :

1. Les actions

Nous devons décrire les faits exacts qui se produisent ou qui se sont produits dans la situation qui affecte notre bien-êtreIl n’y a pas de jugements ni de sentiments impliqués.

Dans la situation de Julie et Nathan, disons que Julie dira à Nathan la phrase suivante : “Quand tu rentres à la maison, tu enlèves tes chaussettes et tu les laisses traîner”.

2. Les sentiments

C’est le moment où nous devons dire comment cette situation nous fait nous ressentir.

Vous pouvez trouver une liste de sentiments – furieux(se), énervé(e), en colère… –  pour vous exprimer plus facilement.

communication non violente, sentiment, ressentir, bien être

Selon ce qu’elle ressent, Julie pourrait dire : “Quand je vois tes chaussettes à plusieurs endroits, je me sens stressée et agacée”.

3. Les besoins

Après avoir exprimé nos sentiments, exprimons les besoins qui créent ce sentiment.

Encore une fois, Julie pourrait dire à Nathan : “J’ai besoin d’être organisée et de voir que tout est à sa place, cela me fait sentir calme et sereine”.

Nous avons tous des besoins qui demandent à être satisfaits.

Nos sentiments nous indiquent nos besoins. Si nous avons des sentiments agréables, c’est probablement que les besoins sont satisfaits. Si nous ressentons des sentiments désagréables, nous devons peut-être changer quelque chose ou demander quelque chose pour répondre à ces besoins.

4. La demande précise

Pour mettre fin au processus, des demandes claires doivent être exprimées.

Par exemple, Julie peut demander à Nathan : “S’il te plaît Nathan, quand tu enlèves tes chaussettes, peux-tu les mettre directement dans le panier à linge sale ?”

communication non violente, demande claire, demande précise, savoir ce que l'on veut

Je me souviens avoir lu un livre sur l’histoire d’une femme qui disait que son mari passait trop de temps au travail et pas assez de temps avec elle. Elle lui a dit : “Tu passes trop de temps au travail”, sous-entendu qu’elle voulait dire qu’elle aimerait que son mari commence à passer du temps avec elle – c’est une demande qui n’est pas très claire.

Qu’est-il arrivé ?

Le mari a commencé à jouer au golf après le travail parce qu’il pensait qu’elle avait raison, qu’il passait trop de temps à travailler.

C’est une histoire ironique, mais simplement pour vous montrer que nos demandes doivent être très précises et claires pour que la personne à qui nous demandons de changer ses comportements ait une chance de le faire correctement.

Un processus qui fonctionne vraiment

Au moment où nous exprimons nos vrais sentiments et besoins, il y a un espace pour la compréhension et l’empathie.

Qu’est-ce que l’empathie ? Elle peut être définie comme une compréhension respectueuse et compatissante. C’est le besoin universel d’être compris à un niveau plus profond. Ce que nous donnons, c’est notre pleine présence – avec tout notre être – et par conséquent, le besoin d’empathie est satisfait. Quand quelqu’un souffre émotionnellement, il a besoin d’empathie. Peut-être a-t-il aussi besoin d’autres choses, mais l’empathie – dans le sens d’une présence compatissante – est la première chose dont il a besoin.

Au moment où nous entendons ce qui est vraiment important pour les autres, en particulier lorsqu’ils expriment ce qu’ils ressentent réellement et les besoins qu’ils doivent satisfaire, nous nous sentons moins agressé(e)s ou agacé(e)s par leurs demandes.

Lorsque les personnes expriment leurs sentiments de cette façon, cela montre également qu’ils assument la responsabilité de ce qu’ils ressentent.

Ce n’est pas la faute de Nathan si sa mère, Julie pense ainsi à propos de ses chaussettes. C’est SON problème et c’est à ELLE de s’en occuper en faisant SA demande claire et précise à Nathan.

Conclusion

L’un des cadeaux de la communication non violente est que vous pouvez assumer la responsabilité de ce que vous voulez en faisant une demande claire et spécifique.

Cela épargnera à vos proches l’angoisse de penser qu’ils doivent deviner pour vous empêcher de vous sentir en colère, triste ou déçu(e).

communication non violente, cadeau, bien vivre

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire