fbpx
Apprendre à dire NON, développement personnel, bien vivre, se faire confiance, liberté, se respecter, estime de soi

Apprendre à dire NON [7 étapes]

Souhaitez-vous avoir le courage de dire Non ? Beaucoup d’entre nous se sentent obligé(e)s d’accepter chaque demande plutôt que de refuser d’aider, même si nous n’avons plus de temps pour nous-mêmes. Apprendre à dire Non peut vous valoir le respect de vous-même ainsi que de ceux qui vous entourent.

Alors pourquoi continuons-nous à dire Oui alors, qu’au fond de nous, nous aimerions dire Non ? Nos croyances y sont pour quelques choses. Nous pouvons penser que dire Non est égoïste et nous pouvons avoir peur de laisser tomber les autres. En plus de cela, il peut y avoir la peur d’être détesté(e) ou critiqué(e).

A savoir que la capacité de dire Non est étroitement liée à la confiance en soi. Les personnes ayant une faible confiance et estime de soi se sentent souvent nerveuses à l’idée de contrarier les autres et ont tendance à évaluer les besoins des autres plus fortement que les leurs.

Peut-être que des parents autoritaires vous ont encouragé dans cette tendance. Les femmes en particulier ont tendance à tomber dans le piège. Vous avez peut-être été élevé pour être une personne qui a toujours été bon et a pris soin des autres enfants.

Ces influences de l’enfance sont essentielles à la formation de croyances telles que “Je ne suis aimable que si je suis docile et utile” Si vous sentez que vous êtes devenu un “plaisir pour les autres”, votre estime de soi peut en être venue à dépendre des choses que vous faites pour les autres. Un cercle vicieux se développe dans lequel les personnes autour de vous s’attendent à ce que vous soyez là pour eux tout le temps et que vous vous conformiez à leurs souhaits.

Être incapable de dire Non peut vous rendre épuisé(e), stressé(e) ou irritable. Cela pourrait ruiner tous les efforts que vous faites pour améliorer votre qualité de vie si vous passez des heures à vous demander comment vous sortir d’un engagement déjà promis.

N’attendez pas que votre énergie soit épuisée avant de prendre du recul pour évaluer la situation.

Je vous propose mes meilleurs conseils pour dire Non.

Apprendre à dire NON, développement personnel, bien vivre, se faire confiance

1. Garder votre réponse simple

Si vous voulez dire Non, soyez ferme et direct(e). Utilisez des expressions telles que “Merci d’être venu(e) me voir, mais j’ai bien peur que ce ne soit pas possible pour le moment” ou “Je suis désolé(e) mais je ne peux pas t’aider aujourd’hui”

Soyez fort(e) dans votre langage corporel et ne vous excusez pas. N’oubliez pas que vous ne demandez pas la permission de dire Non.

2. Gagner du temps

Interrompez le cycle du Oui en utilisant des phrases comme “Je vous répondrai dès que…”, puis considérez vos options.

Après avoir réfléchi(e) à votre guise, vous pourrez dire Non avec plus de confiance.

3. Considérer un compromis

Ne le faites que si vous souhaitez accepter la demande, mais que vous avez peu de temps pour le faire.

Suggérez des pistes pour que cela convienne aux deux parties. Évitez de faire des compromis si vous voulez vraiment dire Non.

4. Séparer le refus du rejet

N’oubliez pas que vous refusez une demande, pas une personne.

Les gens comprendront généralement que c’est votre droit de dire Non, tout comme c’est leur droit de demander une faveur.

Pour savoir dire Non, c’est savoir décider que si dire Oui est vraiment nécessaire.

Après avoir exprimé Oui, le doute s’installe et vous pouvez commencer à réfléchir à des moyens de vous en sortir. Et si vous n’avez pas de bonnes excuses, vous devez alors décider si vous allez dire la vérité ou trouver un mensonge.

Pensez à l’angoisse, au stress et au ressentiment que le fait de dire Oui vous a causé. Ne serait-il pas tellement plus facile et simple de dire Non dans un premier temps ?

Je me souviens de cette fois où j’ai dit Oui à quelque chose et que plus tard, je me suis sentie si mal à ce sujet que j’ai fini par mentir pour m’en sortir.

Mon patron m’avait appelé et m’a demandé si je pouvais travailler le samedi suivant. Comme d’habitude, j’ai laissé échapper un “Oui, bien sûr, ce n’est pas du tout un problème” En fait, j’avais des projets avec mon petit-ami et j’avais vraiment hâte !

Plus tard, je me suis sentie absolument mal d’avoir dit Oui et j’aurais aimé avoir juste le courage de dire Non depuis le début.

Redoutant l’idée de devoir travailler ce jour-là, j’ai rappelé mon patron avec la meilleure excuse à laquelle je pouvais penser. Je lui ai dit que j’avais complètement oublié que c’était l’anniversaire de mon père ce samedi et que nous avions une réunion de famille – ce qui n’était certainement pas le cas.

Avec le recul, je me rends compte que ça n’en vaut vraiment pas la peine de dire Oui quand nous ne le voulons pas. C’est dans mon droit de dire Non et je ne devrais pas avoir peur de laisser tomber les autres au détriment de mon propre bonheur.

5. Ne pas se sentir coupable d’avoir dit Non à vos enfants

Il est important pour eux d’entendre Non de temps en temps afin qu’ils développent un sentiment de maîtrise de soi. Il est difficile de négocier dans la vie adulte sans cette compétence importante.

Plutôt que de céder à tous leurs caprices, faites-leur savoir pourquoi c’est important que vous leur fixez des limites.

Apprendre à dire NON, développement personnel, bien vivre, se faire confiance, dire non à ses enfants

6. Etre honnête avec soi-même

Pour apprendre à dire Non, vous devez réaliser que vous êtes précieux(se) et choisir votre propre opinion sur vous-même par rapport aux autres.

J’ai appris que si vous vivez votre vie en fonction de l’approbation des autres, vous ne vous sentirez jamais libre et vraiment heureux(se).

Si vous dépendez de l’approbation des autres, cela veut dire : “Leur opinion sur moi est plus importante que mon opinion sur moi-même”

Si votre opinion sur vous-même est basse, rappelez-vous que :

  • Vos problèmes ne vous définissent pas,
  • C’est normal de faire des erreurs – personne n’est parfait – c’est ce qui vous fera grandir,
  • Ce qui rend une personne grande – ce n’est pas son apparence ou ses réalisations – c’est sa volonté d’aimer les autres, d’être humble et d’évoluer en se connaissant soi-même,
  • Vous êtes unique, précieux(se) et important(e).

Soyez clair(e) et honnête avec vous-même sur ce que vous voulez vraiment. Apprenez à mieux vous connaître et examinez ce que vous attendez vraiment de la vie.

7. Dire Non ne veut pas dire que vous êtes une mauvaise personne

Dire Non ne signifie pas que vous êtes impoli(e), égoïste ou méchant(e). Ce sont toutes des croyances inutiles qui font qu’il est difficile de dire Non.

Savoir d’où viennent ces croyances est un excellent moyen d’apprendre à les abandonner.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il était si facile de dire Non quand vous étiez enfant et pourquoi c’est devenu si difficile maintenant ?

Eh bien, en tant qu’enfants, nous avons appris que dire Non était impoli.

Si vous aviez dit Non à votre mère, à votre père, à votre professeur, à votre oncle, à vos grands-parents…, vous étiez certainement considéré(e) comme impoli(e).

Dire Non était interdit. Dire Oui était bien vue car nous étions poli(e) et aimable.

Maintenant que nous sommes tous adultes, nous sommes plus mûr(e)s et capables de faire nos propres choix, tout en connaissant la différence entre le bien et le mal. Par conséquent, Non ne devrait pas être un mot interdit, mais plutôt quelque chose que nous décidons nous-mêmes, en fonction de notre propre ressenti.

Mais malheureusement, nous nous accrochons à nos croyances d’enfance et nous continuons à associer le Non au fait d’être détestable, mal élevé(e), méchant(e) ou égoïste. Nous craignons que si nous disons Non, nous nous sentions humilié(e)s, coupables ou honteux(se) et finirons par être seul(e)s, rejeté(e)s ou abandonné(e)s.

Apprendre à dire NON, développement personnel, bien vivre, se faire confiance, se respecter

Conclusion

Si vous avez décidé d’apprendre à dire Non, tester ces conseils simples et efficaces pour le faire en toute confiance.

Conseils utiles pour dire Non

  • Soyez direct(e), par exemple “Non, je ne peux pas” ou “Non, je ne veux pas”,
  • Evitez de vous excusez et de donner toutes sortes de raisons,
  • Abstenez-vous de mentir. Mentir vous mènera à la culpabilité – et que vous voulez vous libérer de ce ressenti,
  • Mieux vaut mieux dire Non maintenant que d’être irrité(e) plus tard,
  • Soyez poli(e), par exemple “Merci d’avoir demandé”,
  • Entrainez-vous à dire Non. Imaginez un scénario, puis entraînez-vous à dire Non, seul ou avec un ami. Cela vous mettra beaucoup plus à l’aise,
  • Ne dites pas “J’y penserai” si vous ne voulez pas le faire. Cela ne fera que prolonger la situation et vous rendra encore plus stressé(e),
  • N’oubliez pas que votre estime de soi ne dépend pas de ce que vous faites pour les autres.

Apprendre à dire Non a été l’une des meilleures choses que j’ai faites pour moi-même. Non seulement cela m’a mis au défi de surmonter ma peur du rejet, mais cela m’a aidé à me sentir en contrôle.

Je ne me sens plus piégée, rancunière ou coupable. Au lieu de cela, je me sens autonome et libre !

Si vous voulez ce même sentiment de liberté, prenez le contrôle, mettez-vous au défi et apprenez à dire Non.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RECEVEZ VOTRE GUIDE DE 6 CONSEILS POUR GAGNER EN CONFIANCE
Messenger
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial